Au quotidien

Les vignes, objets d’un soin permanent

Un grand vin nait d’abord dans les vignes, résultat du terroir, du millésime mais surtout des soins donnés tout au long de l’année, soins qui se veulent respectueux du sol, de ses microorganismes et écosystèmes. Conditions essentielles pour élever un vin de qualité, la vitalité du sol et la santé des vignes amènent le raisin à sa parfaite maturité.

La Biodynamie permet de conserver l’expression, la qualité, la typicité du terroir et du millésime dans les raisins, sublimant les saveurs du vin. Elle valorise les interactions positives entre le sol, le climat et la plante.

Labour d'automne ou buttage

Les sols sont préparés avant l’hiver. Effectué à la charrue, le buttage a pour effet de remonter la terre sur les pieds de vigne, au long desquels elle s’accumule en une petite butte.

De novembre à fin mars : la taille

Dès l’apparition des premières gelées et dès que toutes les feuilles sont tombées, nous débutons la taille de la vigne. En effet, privée de ses feuilles, la plante est totalement endormie et il n’y a plus de sève dans les sarments. La taille conditionne la vigueur et la fertilité de la vigne, et elle permet de réguler sa production pour ne pas l'épuiser. Nous taillons sur chaque cep une, voire deux baguettes de longueur variable, en fonction des parcelles, du cépage et du type de vin que nous souhaitons obtenir.

Mars-avril : le liage

Une fois le cep taillé, les baguettes restantes sont attachées au fil de support pour que la plante se développe harmonieusement, et pour assurer une bonne répartition de la végétation. Au printemps, nous replantons également les pieds manquants morts durant la saison.

Labour de printemps ou débuttage

La terre buttée en automne est retirée et le sol remis à plat. Ce labour permet une aération du sol, favorise la vie microbienne, équilibre le régime hydrique du sol, et élimine les mauvaises herbes. Seul un rang sur deux est labouré.

Le rang non labouré est laissé en enherbement naturel pour une plus grande diversité de faune et flore, créant un équilibre naturel.

Ces herbes créent des corridors de végétation permettant aux insectes auxiliaires de s’y développer

De mai à juillet : ébourgeonnage et palissage

Dès la sortie des bourgeons nous retirons aux pieds des ceps les gourmands inutiles et indésirables, et sélectionnons dans la tête des ceps les pousses principales qui seront utiles lors de la prochaine taille d’hiver.

La végétation doit être disciplinée, les rameaux sont relevés et maintenus à la verticale entre deux fils, le feuillage est réparti, aéré, afin d’éviter les entassements de végétations, qui risqueraient de favoriser le développement des maladies, mais également pour permettre à la vigne de capter un maximum de soleil.

La floraison a lieu au mois de juin, les vendanges débutent généralement 100 jours après.

Le rognage

Les vignes sont rognées fin juillet- début août. L’extrémité des pousses est coupée, afin de donner aux grappes un ensoleillement maximal nécessaire à une bonne maturation
Nous utilisons des cookies pour améliorer l'expérience que vous pouvez faire de notre site web. En utilisant notre site web, vous acceptez nos Directives sur les cookies. J'approuve